Location d’une chambre chez l’habitant : est-ce une bonne idée ?

Location d’une chambre chez l’habitant : est-ce une bonne idée ?

Disposer d’un logement convenable sans dépenser des fortunes pour autant : les options pour atteindre cet objectif sont relativement limitées. Pour les étudiants qui n’ont souvent pas à leur disposition des budgets extensibles, pour les professionnels qui se déplacent pour des raisons de travail, pour les travailleurs saisonniers ou pour toutes les sortes de besoins, louer une chambre chez l’habitant représente une option qui peut sembler idéale pour de multiples raisons. Découvrons cette solution d’hébergement.

Premier avantage : la dimension économique

Que ce soit en guise d’hébergement lors d’un voyage ou comme solution à court terme dans une ville donnée, louer une Chambre chez l’habitant présente d’abord un intérêt économique évident. Pour les propriétaires qui décident ainsi de mettre en location des pièces vides au sein du logement qu’ils occupent, cette idée est un moyen simple de se constituer un bon complément de revenu sans nécessiter un quelconque investissement. On estime qu’en moyenne, un propriétaire peut facilement obtenir 500 euros par mois grâce à cette idée.  Pour le locataire, miser sur une chambre chez l’habitant revient tout simplement bien moins cher que d’autres solutions qui ne seront pas forcément tout aussi confortables. Ce type de logement coûte parfois jusqu’à 50% de moins que des chambres d’hôtel de gamme moyenne.

A lire en complément : Découvrez les diverses formules de contrats de location pour votre logement

Quels autres attraits

Louer une chambre chez l’habitant, c’est profiter également d’une ambiance conviviale propice à la création de liens et de nouvelles relations. À la différence de l’option d’un hôtel qui reste bien impersonnelle, le locataire vit littéralement avec son propriétaire, ce qui représente la perspective de s’intégrer complètement dans une famille souvent très accueillante. Bien sûr, l’intimité du locataire reste par principe relativement préservée dans une chambre dont il est le seul à avoir accès. Arriver dans une nouvelle ville et pouvoir profiter gratuitement de la compagnie de son hôte pour découvrir l’environnement ou encore les bons petits plats qui peuvent être servis à la maison : ce sont certains des atouts charme de ce mode d’hébergement.

Quelles réserves

Louer une chambre chez l’habitant est une excellente option, mais il peut exister des inconvénients notables selon les cas. Élire domicile chez l’habitant peut rimer dans la pratique avec un manque d’indépendance qui gênera les personnes qui ont besoin d’exercer un contrôle total sur leur environnement. Pour profiter d’une chambre chez l’habitant, il est nécessaire en général de faire preuve de tolérance. Des questions comme le partage des sanitaires ou de certains lieux communs dans la maison (comme la cuisine) sera par exemple bien souvent nécessaire selon les configurations du logement. Par ailleurs, tout dépendra des règles éventuelles mises en avant par le propriétaire qui décide de mettre en location l’une de ses chambres vacantes.

A lire aussi : Les obligations légales du locataire et du propriétaire en matière de logement

En définitive, si la cohabitation qui s’impose avec ce mode de logement peut parfois être délicate pour certaines personnes (notamment au début), la location d’une chambre chez l’habitant reste un moyen simple et confortable d’économiser substantiellement sur ses frais d’hébergement. C’est une forme de location presque normale en somme, avec en prime des avantages bien intéressants.