Entretien toiture : les techniques pour déboucher efficacement les chéneaux

Entretien toiture : les techniques pour déboucher efficacement les chéneaux

Jouant un rôle essentiel dans la collecte des eaux du toit, les chéneaux doivent être entretenus régulièrement pour assurer son bon fonctionnement. Le manque de nettoyage est, en effet, à l’origine de plusieurs dysfonctionnements qui impacteront directement sur le confort d’occupation d’un bien. Dégâts des eaux, infiltrations au sein du bâtiment, accumulation de mauvaises odeurs … autant de conséquences néfastes qui obligeront les propriétaires à réaliser des travaux coûteux. Mieux vaut donc prévoir des séances d’entretien régulier pour déboucher et remettre en état les chéneaux à raison de 2 fois par an. Habitation, bureau, commerce, entrepôt, école, etc. Tous les types de bâtisses doivent ainsi profiter d’une prise en charge réelle pour avoir des chéneaux performants en temps voulu. Zoom sur les techniques infaillibles pour venir à bout des chéneaux et gouttières bouchés !

Un entretien complet pour une fonctionnalité optimisée

Servant à collecter et à évacuer l’eau de pluie qui s’accumule sur le toit, le chéneau est placé à la base de la pente d’une toiture. Choisi avec soin dans ses dimensions (largeur, profondeur, hauteur) et son aménagement (quantité d’eau recueillie, inclinaison du toit, etc.), cet équipement est conçu pour assurer une direction maximisée de l’eau vers les tuyaux de descente. En métal, en pierre ou en terre cuite, chaque configuration exige toujours un bon entretien pour éviter que le parcours d’eau ne soit encombré et garder un état de fonctionnement optimal.

A lire aussi : Pourquoi se faire installer une clôture ?

Et pourtant, déboucher les chéneaux n’est pas, contrairement aux idées reçues, une pratique difficile en comptant sur son bon sens de la vérification et d’un peu d’huile de coude. Lors d’un entretien, vous devrez donc effectuer toutes les vérifications importantes tant dans la bonne tenue du matériel que dans son fonctionnement. L’encombrement, les éventuelles réparations requises, état des peintures, essai d’écoulement, potentielles déformations, etc. Rien ne doit être laissé au hasard. Avec une balayette, enlever tous les éléments indésirables qui se logent au sein du chéneau. Un rinçage à l’eau sera requis pour compléter le désencombrement en profondeur.

Il est tout à fait possible de faire appel à des artisans professionnels pour assurer un bon suivi de la procédure d’entretien périodique de vos chéneaux. Sachez qu’il est recommandé de réaliser au moins une séance de nettoyage de chéneaux à l’année, qui est à prévoir à la fin de l’automne après que les arbres aient perdu leurs feuilles.

A lire également : Attention à l'étanchéité de votre toit, envisagez un diagnostic !

Miser sur une meilleure prévention

Un chéneau bouché ne présente que des inconvénients importants pour la bonne tenue d’une bâtisse. Pour éviter cette situation complexe, il est essentiel de miser sur une bonne prévention dans l’optique de garder le bon écoulement des eaux en toitures. À cet effet, quelques techniques de prévention sont à mettre en pratique dont :

  •         Un nettoyage fréquent : les feuilles mortes, la mousse, les déchets et tous autres éléments risquant d’encombrer le passage de l’eau doivent ainsi être éliminés régulièrement. Cette procédure devra se faire en prenant en compte des paramètres précis dont la pollution environnante, le type de chéneau en place ou encore le niveau de précipitation les jours qui précèdent et qui suivent l’entretien.
  •         Contrôle des différents éléments qui constituent le chéneau : attache, serrage des vis, état des collecteurs, etc. Réaliser les bricolages requis.
  •         Inspection par caméra filaire : des experts peuvent vous aider à déterminer les éventuels problèmes grâce à l’inspection en profondeur avec une caméra filaire.

L’importance de l’utilisation des équipements de sécurité pour éviter les accidents

Lorsqu’on parle d’entretien de toiture, la question de la sécurité est primordiale. Effectivement, les travaux en hauteur présentent un risque important d’accident pouvant entraîner des conséquences graves voire fatales. L’utilisation des équipements de protection individuelle (EPI) est donc une nécessité pour garantir la sécurité des intervenants sur le chantier.

Les EPI sont constitués principalement du harnais antichute, du casque, des gants et des chaussures antidérapantes. Leur utilisation doit être obligatoire lors de tout travail en hauteur afin de protéger l’ouvrier contre toute chute qui pourrait causer une blessure ou pire encore. Il faut aussi s’assurer que ces équipements soient choisis avec soin et qu’ils répondent aux normes applicables dans votre région.

En plus de cela, il y a aussi certains protocoles à respecter tels que l’évaluation préalable du lieu où vont se dérouler les travaux afin d’en identifier tous les dangers potentiels comme les fils électriques suspendus ou autres obstacles à proximité qui peuvent entraver le travailleur durant son intervention.

De manière générale, il est recommandé d’avoir recours à un professionnel qualifié pour effectuer ce type de travaux, car ces derniers possèdent non seulement l’équipement nécessaire mais aussi l’expertise indispensable pour réaliser cette mission dans les meilleures conditions possibles en minimisant au maximum tout risque potentiellement encouru par leur présence sur votre toit.

Les erreurs à éviter lors du débouchage des chéneaux pour éviter d’endommager la toiture

Le débouchage des chéneaux est une opération qui nécessite une grande attention. Effectivement, les erreurs peuvent causer de sérieux dommages à la toiture si elle n’est pas effectuée correctement. Voici quelques erreurs courantes à éviter lors du débouchage des chéneaux :

Utilisation d’outils inadaptés : Lorsque vous décidez de nettoyer vos gouttières et chéneaux par vous-même, il faut éviter les objets pointus ou tranchants tels que des tournevis ou des couteaux pour retirer les feuilles et autres débris accumulés dans le conduit car ils risquent de rayer ou perforer votre toiture.

Travailler sous la pluie : Travailler sur un toit glissant peut être dangereux, surtout lorsque celui-ci est mouillé. Il vaut mieux reporter l’intervention au lendemain si le temps ne s’y prête pas plutôt que de prendre le risque de tomber en tentant de travailler sous la pluie.

Négliger l’état général du toit : Avant même d’envisager le nettoyage des gouttières et chéneaux, il faut confier ce travail à un professionnel.

Ne pas prendre en compte le poids : Dans certains cas, l’accumulation de feuilles et autres débris peut être si importante que cela peut impacter négativement la structure même de votre toiture. Il faut prendre en compte le poids qui pourrait causer des fissures ou même un effondrement partiel du toit.

Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour le nettoyage régulier des gouttières et chéneaux car ces derniers seront mieux équipés pour effectuer cette tâche rapidement et efficacement sans nuire à la santé globale de votre toiture.