A qui s’adresse le portage salarial immobilier ?

A qui s’adresse le portage salarial immobilier ?

Le portage salarial immobilier, un statut relativement récent, établit une relation entre trois acteurs clés du secteur. Il offre à un travailleur indépendant, comme un négociateur immobilier, les avantages d’un salarié en entreprise, tout en lui garantissant une certaine autonomie. 

Qui peut bénéficier du portage salarial immobilier ?

Ce statut est réservé à tous les professionnels qui travaillent sur un projet immobilier avec le portage, notamment :

A lire également : Pourquoi devriez-vous suivre des blogs sur l’investissement immobilier ?

  • les négociateurs immobiliers,
  • les mandataires immobiliers,
  • les agents de prospection commerciale,
  • les conseillers en gestion de patrimoine et les conseillers en transactions immobilières.

Vous pouvez confier toutes les démarches administratives de votre projet immobilier à un professionnel. 

Afin que le portage salarial immobilier puisse être effectif, il faut la présence du salarié porté qui est le négociateur ou le mandataire en immobilier. L’entreprise cliente, notamment l’agence, le réseau ou le promoteur immobilier, se trouve d’un autre côté. Enfin, la société de portage salarial œuvrant dans le domaine de l’immobilier se place en troisième position. 

A lire en complément : Comment éviter les frais de négociation chez le notaire ?

Le fonctionnement du portage salarial immobilier

Avec le portage salarial immobilier, l’agent indépendant pourra bénéficier du statut d’un salarié. Ainsi, lorsqu’il reçoit des commissions lors de la vente d’une maison par exemple, il peut les transformer en salaire. De cette manière, il aura un véritable contrat de travail. 

Afin d’y arriver, il faut passer par deux étapes. La première met en scène le négociateur immobilier et la société de portage. Ils traiteront la gestion des frais professionnels, le règlement des salaires et des frais professionnels, l’émission de bon de commande, la signature du contrat de travail et la signature de la convention de portage salarial. 

La seconde étape concerne l’agent immobilier et le réseau pour définir les commissions et les termes de la mission. Par ailleurs, il y aura la mise en place de la carte blanche et la signature des mandats. A la fin du processus, la société de portage facture les commissions à l’agence immobilière et transformera la somme en salaire pour le négociateur. 

Les contrats en portage salarial immobilier

Il existe un document appelé convention de portage salarial qui régit la relation commerciale entre le négociateur immobilier et la société de portage. Toutes les informations nécessaires se trouvent dans ce document. À titre d’exemple, on peut avoir les commissions de gestion appliquées et le coût des taxes et des assurances. Les obligations du négociateur et de la société de portage sont également mentionnées dans ce document. 

Le contrat de travail en portage salarial à signer peut être en CDI ou CDD. Le minimum brut horaire fixé par la convention collective y sera inscrit. 

Dans le cas d’un contrat de prestation, le document portera les signatures de la société de portage et de l’agence immobilière ou du promoteur immobilier. Cela servira de base pour facturer les commissions du négociateur en fonction des modalités financières prédéfinies. 

Pour déterminer le salaire, on se base sur le chiffre d’affaires hors-taxes facturé au client, les frais de gestion, et les dépenses professionnelles du négociateur. 

Le portage salarial immobilier représente une innovation majeure pour les professionnels de l’immobilier. En combinant flexibilité et sécurité, il permet aux agents indépendants de se concentrer sur leur cœur de métier tout en bénéficiant de la stabilité d’un salarié. Cette solution offre une alternative intéressante pour ceux qui souhaitent exercer leur activité de manière indépendante, sans les contraintes administratives et financières habituelles. De plus, elle ouvre la voie à de nouvelles opportunités professionnelles et à une meilleure gestion des revenus, adaptant ainsi le secteur immobilier aux évolutions du marché du travail moderne.