Les mandataires immobiliers peuvent-ils vraiment gagner leur vie ?

Les mandataires immobiliers peuvent-ils vraiment gagner leur vie ?

Le mandataire immobilier réalise des opérations de location ou de vente immobilières suivant les mandats qu’il reçoit. Il peut agir aussi bien pour le compte d’un réseau que pour un professionnel disposant d’une carte T. Il travaille comme un professionnel indépendant tout en collaborant avec d’autres. Mais la rémunération de ce professionnel lui permet-elle de bien vivre ? La réponse dans la suite de cette rubrique.

Quel est le salaire d’un mandataire immobilier ?

Un mandataire immobilier peut travailler en agence ou comme professionnel indépendant. Lorsqu’il est en agence, il a une rémunération au forfait. Il serait donc difficile de déterminer le montant exact que gagne cet agent immobilier par mois. Il fluctue selon plusieurs critères.

A découvrir également : Mode de chauffage : quelle solution choisir pour son logement en 2022 ?

De façon générale, un agent immobilier peut percevoir entre 1 500 et 3 000 € par mois pour ses débuts de carrière. C’est aussi un traitement brut qui peut connaître des modifications au cours du temps. En d’autres termes, le salaire d’un agent immobilier est évolutif comme celui de tout autre salarié.

Par contre, pour un mandataire immobilier, il ne s’agit pas d’un salaire, mais d’une commission. Il est rémunéré en fonction des transactions qu’il effectue. La règle est la suivante : les agences immobilières perçoivent environ 4,57 % du montant total des transactions immobilières. Quant au mandataire, les honoraires sont compris entre 50 et 70 % du coût de la commission.

A voir aussi : Dans quelle ville investir en Corse ?

a woman sitting at a table in front of a window

Aussi, des prélèvements au titre des taxes fiscales sont faits sur les revenus de ce professionnel. Un mandataire immobilier peut gagner environ 50 000 € par mois. Cela revient à environ 300 € par mois. Il peut donc espérer une rémunération comprise entre 30 000 et 40 000 euros par an après les déductions au titre des charges.

Par ailleurs, un mandataire est considéré comme un travailleur salarié lorsqu’il travaille dans un réseau. En revanche, il n’a pas de salaire lorsqu’il est indépendant. Dans ce cas, il perçoit une rémunération en fonction de ses travaux. Notez aussi que la commission d’un salarié est plus conséquente par rapport à celle d’un négociateur immobilier autonome.

Le métier de mandataire immobilier est-il rentable ?

Tout d’abord, le mandataire immobilier peut très bien gagner sa vie. Prenez l’exemple d’un professionnel qui réalise une vente de 400 000 euros. La structure pour laquelle il travaille perçoit les 4% de ce chiffre soit 16 000 euros. Elle peut encaisser environ 14 000 euros suite aux prélèvements.

Si cette agence rémunère ses mandataires à un taux de 50% de la commission pour chaque vente, ceux-ci peuvent encaisser 7 000 euros. Ce montant concerne uniquement cette vente. Il peut aussi être revu à la hausse si les taux appliqués par l’agence immobilière augmentent.

Vu tout cela, il est donc conseillé de bien choisir son agence immobilière ou ses réseaux. Le critère selon lequel il faut orienter ce choix est la politique de rémunération. Veuillez choisir des réseaux jouissant d’une grande notoriété. L’agence doit aussi mettre des outils de communication de pointe au service de ses mandataires. Cela leur permettra de mieux prospecter sur le marché.

Comment sont calculés les revenus d’un mandataire immobilier ?

La méthode est simple. Pour connaître la rémunération brute d’un négociateur immobilier, il faut d’abord la valeur de l’ensemble des opérations qu’il effectue par mois. À ce chiffre sera donc appliqué le pourcentage de la commission selon son agence. Certaines primes peuvent également se griffer à ces revenus. Mais cela dépend de l’employeur.

De plus, les années d’expérience au sein d’une structure immobilière peuvent être prises en compte lors du calcul des revenus d’un mandataire. Les taux sont d’ailleurs fixés en fonction de l’ancienneté de l’employé et du nombre de contrats qu’il a déjà eus à traiter dans les années précédentes.

En résumé, il convient de retenir que les mandataires immobiliers gagnent très bien leur vie. Aussi, cela dépend-il de leur année d’expérience et du réseau auquel ils appartiennent. Cependant, les négociateurs immobiliers indépendants ont du mal à remporter le gros lot, car il leur est difficile de gagner la confiance des prospects. Toutefois, certains mandataires performants arrivent à développer un réseau fiable qui leur permet d’atteindre leurs objectifs et donc de gagner aisément leur vie.

Comment devenir mandataire immobilier ?

Si après ce que vous avez lu, le métier de mandataire immobilier vous intéresse, sachez qu’il vous est tout à fait possible de le devenir. De nos jours, de nombreuses plateformes en ligne proposent des solutions qui vous permettent de devenir mandataire indépendant. Et certaines d’entre elles apportent de précieux conseils à tous ceux souhaitant savoir comment devenir un mandataire immobilier indépendant. Vous vous imaginez, vous, travailler sans patron, en tant que mandataire immobilier.

Choisir son statut

La perspective donne envie, on vous l’accorde. C’est vrai que le métier de mandataire immobilier indépendant est plutôt bien vu. Lorsque quelqu’un est mandataire immobilier indépendant, êtes-vous au courant des autres casquettes que ce dernier doit porter ? Loin de nous l’envie de vous décourager, mais il faut avoir un profil et des qualités complètes pour prétendre à un tel métier. En particulier quand on exerce ce métier de manière indépendante. 

Deux statuts sont envisageables pour un mandataire immobilier indépendant et une formation sera nécessaire avant de pouvoir commencer à exercer librement le métier de mandataire immobilier indépendant. Tout d’abord, vous devrez choisir entre le statut d’agent commercial et le statut d’auto-entrepreneur. Ce qui a de spécial avec le statut d’auto-entrepreneur, c’est que vous serez immatriculé au RSAC, plus communément connu sous le nom de Registre Spécial des Agents Commerciaux. 

Vous former au métier de mandataire immobilier indépendant

Mais ne vous prenez pas pour James Bond non plus, il ne s’agit là que d’un registre qui vous permet d’obtenir un statut d’auto-entrepreneur. Statut, qui, quant à lui, vous offre l’opportunité de vous lancer aussi rapidement que possible dans le monde de l’immobilier et votre costume de mandataire indépendant. Pour les plus pressés d’entre vous, c’est avec ce statut que vous accéderez au plus vite au poste de mandataire immobilier indépendant.

Mais, avant que vous puissiez devenir ce que vous souhaitez, c’est-à-dire mandataire immobilier, vous devrez passer par une formation. Si vous pensiez avoir toutes vos réponses sur comment devenir mandataire immobilier indépendant, vous vous trompez. Vous ne disposez pas encore de tous les outils nécessaires. Pour pouvoir exercer ce métier, il est nécessaire de posséder des connaissances dans le domaine juridique. Que ce soit du droit privé ou du droit de l’urbanisme. Heureusement, de nos jours, il existe des moyens de rattraper ces lacunes. Il existe de nombreuses formations qui facilitent l’accès à la profession, allant d’un niveau BTS à Master 2.