Comment éviter les frais de négociation chez le notaire ?

notaire

Le problème quand on procède à l’acquisition d’un bien immobilier, c’est que, si l’on n’y prend garde, il y a de nombreux frais et émoluments qui s’ajoutent au prix du vendeur et finalement le prix d’achat devient plus élevé que ce que l’on a prévu. Parmi ces frais figurent ceux que l’on doit payer pour la négociation chez le notaire. Heureusement, il y a toujours une astuce pour réduire l’une ou l’autre charge devant faire grimper le prix d’achat. Nous allons vous donner quelques astuces pour éviter de devoir supporter les frais de négociation chez le notaire.

Comprendre les émoluments du notaire afin de les écarter

Il ne faut pas confondre les frais de négociation avec les frais d’acte et d’enregistrement. Ceux-ci font partie des dépenses indispensables que vous devrez faire au moment de l’acquisition du bien. Ils relèvent donc des taxes et droits que le notaire aura à verser pour votre compte dans le cadre de la mutation de nom et de l’enregistrement. À ces frais, il faut ajouter les débours, c’est-à-dire les frais relatifs aux timbres, à l’état hypothécaire, au cadastre et les honoraires du géomètre. Il n’est pas possible de déroger à ces frais légaux, car ils sont indispensables pour que vous puissiez valider la propriété du bien. Les émoluments dont il s’agit ici sont versés au notaire dans le cadre de diverses prestations que vous sollicitez auprès de celui-ci en prélude à l’achat du bien immobilier : demande de renseignement au sujet du bien immobilier à vendre, visite des lieux. Les frais de négociation sont depuis 2016 au cas par cas par les notaires et peuvent parfois atteindre plusieurs milliers d’euros. Il faut alors pouvoir les éviter.

Lire également : La hausse des taux se poursuit et entame le pouvoir d’achat des français.

Astuces pour ne pas devoir payer des frais de négociation

Vous ne paierez de frais de négociation que si négociation il y a eu. Essayez donc déjà d’éviter l’intermédiation notariale. Un immeuble vous intéresse et vous avez envie de l’acquérir ? Essayer de rentrer directement en contact avec le vendeur. Que votre vendeur soit un particulier, une mairie ou une entreprise, entrez directement en contact et négociez vous-même le prix d’achat. Lorsque vous aurez fait la négociation avec votre vendeur, celui-ci vous demandera de vous rendre chez le notaire. Dans ce cas, ce que vous devrez faire, c’est d’expliquer clairement au notaire que vous êtes envoyé vers lui par le vendeur. Cela signifie qu’il n’a plus à faire la négociation, celle-ci étant déjà conclue.

La difficulté qui se pose souvent est celle de savoir comment savoir qui est le propriétaire du terrain, afin d’entrer en contact avec lui. Cette difficulté se pose notamment s’il s’agit d’un particulier. Vous pouvez dans ce cas vous rendre à la mairie et demander des informations sur le propriétaire dudit terrain. Cela vous épargnera de faire recours à l’intermédiation des agences immobilières et des notaires, car ceux-ci exigeront des émoluments qui alourdiront votre budget d’acquisition du bien.

A lire en complément : L’isolation par l’extérieur des toitures

Par ailleurs, une autre astuce pour entrer en contact avec le vendeur consiste à faire une petite recherche sur les sites d’annonce immobilière. En effet, il est fréquent que l’immeuble que vous désirez acquérir soit mis en vente sur internet. Dès que vous avez des informations en ligne, vous pourrez aisément entrer en contact avec le propriétaire.

Cependant, si les frais de négociations sont inévitables parce que le bien n’est disponible que par l’intermédiation du notaire, il faudrait vérifier que le calcul de ces frais ne s’est pas fait avec erreur et que la base utiliser pour leur calcul est exacte. Il faut, en effet, garder à l’esprit que les frais de négociation ne doivent être calculé que sur le prix de l’immobilier. Si donc vous avez acheté une maison avec son mobilier, les frais de négociation ne seront calculés que sur la maison sans le mobilier qui l’accompagne. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site logetoi.fr.