3 conseils pour acheter moins cher dans l’immobilier neuf

3 conseils pour acheter moins cher dans l’immobilier neuf

L’immobilier neuf n’est pas exempt du moindre coût. Il y a maintes manières de vous procurer votre logement neuf sans trop vous soucier de votre portefeuille. Notez à la suite de cet article les astuces qu’il vous faut pour acquérir votre bien immobilier au meilleur prix du marché.

Être aux aguets de lancement des programmes

A découvrir également : Mont Blanc immobilier : les tendances du marché en 2023

Il est courant que dès le lancement de la commercialisation des programmes immobiliers que les promoteurs cèdent leur bien avec une certaine remise ou un rabais. Ainsi, ils peuvent vous faire grâce des frais de notaires et des fois, une réduction sur le nombre de pièces à acquérir. Au fait, qui n’a pas envie de vite vendre son produit ? Mais, ces genres d’offres sont toujours à l’attention des premiers acquéreurs. Tenez-vous donc informer des nouveaux programmes de lancement et profitez pleinement de ces offres intéressantes.

Attendre la fin des programmes

Vous avez loupé le premier jour de la commercialisation de nouveaux logements ? Vous pouvez vous rattraper à la fin. La fin des programmes que l’on désigne généralement par « queues de programme » représente les derniers appartements mis en vente par un programme. Il est aussi très lucratif de s’y intéresser. En effet, vous pouvez bénéficier de 10 % à 35 % de décotes sur ces derniers biens immobiliers. Si c’est votre jour de chance, on peut même vous faire grâce des équipements intérieurs.

A voir aussi : Bretagne : pourquoi vivre en lotissement ?

Cela ne veut pas dire que le bien immobilier en question souffre d’une carence. Plusieurs cas se présentent où un acquéreur désiste à l’achat au dernier moment et le promoteur souhaite retrouver rapidement de nouveaux acquéreurs. On ne sait jamais, ça peut être votre chance, n’hésitez donc pas. Vous pouvez consulter plus souvent des sites internet dédiés à ces programmes pour être tout le temps au parfum.

Optez pour les zones QPV et ANRU

Vous pouvez vous intéresser aux biens qui sont disposés entre 300 et 500 mètres d’un Quartier Prioritaire de la Ville (QPV) ou une zone d’Aménagement et de Rénovation Urbaine (ANRU). Dans ces zones, les biens neufs sont idéalement à moindre coût. Cet état de choses est dû à une réduction de la TVA de 20 à 5,5 % dans lesdites zones. Vous ferez de ce fait de bonnes économies sur le prix du bien immobilier. Rapprochez-vous de l’Atlas des Quartiers Prioritaire de la Ville ou des zones d’Aménagement et de Rénovation Urbaine pour mieux connaître les zones concernées.

Acheter un bien immobilier neuf, c’est bon. Mais, c’est encore mieux si on l’achète à moindre coût et en bon état. Faites donc le bon choix !

Investir dans un projet immobilier en montagne

Voici un dernier conseil pour investir dans la pierre et surtout rentabiliser le plus possible votre investissement. En effet avant d’acheter un bien, il est important de calculer la rentabilité de celui-ci. Il est exprimé en pourcentage. Dans le cas d’une rentabilité brute, le pourcentage ne prendra pas en compte la situation de l’investisseur. Il est cependant bien mieux de regarder le rendement net, car cette fois, l’ensemble des données seront prises en compte (revenus, crédit, impôt, charge, …). Vous trouverez très facilement sur internet des calculateurs de rentabilité, mais c’est sans compter sur les facteurs extérieurs qui peuvent influencer cette rentabilité.

Pour trouver conseil pour acheter votre appartement neuf, mieux vaut faire appel à une agence locale qui saura vous dire si le loyer que vous avez prévu n’est pas trop élevé par rapport au marché local. Si vous voulez investir dans des stations de renoms comme Courchevel, Megève ou bien encore Méribel et Tigne, nous vous conseillons de vous rapprocher de l’agence VALLAT Immobilier.

C’est une agence renommée dans la vallée qui saura vous orienter au mieux, pour trouver un projet immobilier avec un taux de rentabilité net autour de 7 %, ce qui est croyez-moi un très bon taux.

Comparer les prix des promoteurs

Notre dernier conseil pour acheter moins cher dans l’immobilier neuf consiste à bien comparer les prix des différents promoteurs. Effectivement, il n’est pas rare de voir sur le marché deux programmes immobiliers identiques proposés à des prix différents. Vous devez prendre en compte tous les frais annexes qui peuvent varier d’un promoteur à un autre.

Pour cela, vous pouvez faire appel aux services d’un professionnel ou tout simplement utiliser les sites spécialisés tels que Seloger. Ces derniers sont très utiles pour obtenir toutes les informations nécessaires concernant votre futur projet immobilier comme la localisation du bien, sa surface habitable, son nombre de pièces ainsi que le coût total du programme immobilier avec une estimation précise des frais annexes (frais notariés, garantie décennale…).

<a href='https://www.centuryacheter-un-appartement-neuf‘>Acheter un appartement neuf n’est pas toujours synonyme d’économies si on se focalise seulement sur le prix initial. Effectivement, il est aussi possible que certains biens anciens soient plus abordables, car ils ont déjà subi une forte dépréciation et qu’ils nécessiteront moins de réparations et travaux supplémentaires contrairement aux projets immobiliers neufs où ces charges seront fréquentes.

Il est donc crucial avant toute chose de réaliser une analyse complète entre l’achat dans l’ancien ou dans le neuf afin de faire le bon choix pour votre investissement. En tout cas, n’oubliez pas que la clé reste le temps et la patience afin de ne pas précipiter un achat dans l’immobilier neuf sans avoir étudié toutes les options possibles.

Étudier les avantages fiscaux possibles

Notre troisième conseil pour acheter moins cher dans l’immobilier neuf concerne les avantages fiscaux possibles. Effectivement, il existe plusieurs dispositifs fiscaux qui peuvent être très avantageux pour les investisseurs immobiliers.

Le premier dispositif est la loi Pinel qui offre une réduction d’impôt sur le revenu en cas de location d’un bien immobilier neuf pendant au moins 6 ans. La réduction peut aller jusqu’à 21 % du coût total de l’investissement et varie selon la durée de location (12 ans maximum). Cette solution est idéale si vous souhaitez mettre votre propriété en location ou réaliser un investissement locatif.

Un autre dispositif fiscal intéressant est la loi Censi-Bouvard qui s’applique aux résidences services telles que les maisons de retraite ou encore les résidences étudiantes. Avec cette solution, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 11 % du coût total de l’investissement HT ainsi que récupérer la TVA sur le bien immobilier acheté.

Il y a aussi des solutions intéressantes pour ceux souhaitant acheter leur logement principal comme le prêt à taux zéro (PTZ) destiné aux primo-accédants ayant un revenu inférieur à un certain plafond et permettant une aide financière non remboursable pouvant atteindre plus de 50 % du prix du bien acquis dans le neuf.

N’hésitez pas à contacter votre conseiller immobilier Century 21 pour obtenir des informations sur les différents dispositifs fiscaux et leur compatibilité avec le projet d’achat dans l’immobilier neuf.

Acheter dans l’immobilier neuf peut être une solution avantageuse, mais cela demande de la patience et de la réflexion. N’hésitez pas à évaluer tous les aspects de votre projet avant toute décision d’investissement.

Négocier les frais de notaire et d’agence immobilière

Notre dernier conseil pour acheter moins cher dans l’immobilier neuf est de négocier les frais de notaire et d’agence immobilière. Les frais de notaire représentent généralement entre 2 % et 3 % du prix d’achat du bien immobilier, tandis que les frais d’agence sont compris entre 5 % et 10 % du coût total.

Vous devez évaluer si la négociation avec le notaire ou l’agence immobilière vaut le temps et l’énergie investis dans ces démarches.

Avec ces 3 conseils en tête, vous êtes désormais mieux armé pour effectuer un achat judicieux et rentable dans l’immobilier neuf. Il s’agit maintenant de prendre le temps nécessaire pour évaluer vos options avant de vous engager financièrement.

Se renseigner sur les offres de financement et les prêts aidés

Pensez à bien vous renseigner sur les offres de financement et les prêts aidés qui peuvent vous aider à réduire considérablement le coût d’achat de votre bien immobilier neuf. Les banques proposent généralement des offres spéciales pour les acheteurs immobiliers, comme des taux d’intérêt préférentiels ou une période de remboursement plus longue. Il peut être avantageux aussi de se tourner vers des établissements financiers spécialisés en crédit immobilier qui ont une expertise pointue dans le domaine. Ils pourront ainsi mieux vous conseiller et vous guider.

Concernant les prêts aidés, ils sont destinés aux ménages modestes et permettent d’accéder à la propriété avec des aides financières non négligeables telles que l’utilisation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) ou encore le Prêt Action Logement.

Il faut donc prendre le temps nécessaire pour analyser toutes ces options et trouver l’offre la plus adaptée à votre situation personnelle. N’hésitez pas aussi à consulter un expert financier pour obtenir des conseils professionnels afin d’évaluer au mieux vos possibilités.

Il est primordial que vous soyez parfaitement informé quant aux divers avantages fiscaux potentiels tels que la loi Pinel ou encore la TVA réduite dont vous pouvez bénéficier selon certains critères tels qu’une situation géographique privilégiée.

En suivant nos trois premiers conseils : comparer les prix, étudier les avantages fiscaux possibles et négocier les frais de notaire/agence, en y ajoutant une démarche de recherche pour les offres de financement et les prêts aidés, vous êtes désormais armé d’outils indispensables pour réussir votre investissement immobilier dans le neuf.