Comment bénéficier de la fiscalité avantageuse de la LMNP ?

Comment bénéficier de la fiscalité avantageuse de la LMNP ?

Investir dans l’immobilier locatif constitue un bon moyen de vous constituer un patrimoine et de générer des revenus complémentaires. Dans ce contexte, si vous optez pour la location meublée, vous aurez la possibilité de profiter des nombreux avantages du statut LMNP (Loueur meublé non professionnel). Outre la diversification de vos revenus, choisir d’investir dans un bien immobilier locatif meublé vous permettra de bénéficier d’une fiscalité particulièrement avantageuse, de quoi générer un meilleur rendement. Par ailleurs, si n’avez aucune notion en ce qui concerne les démarches à suivre pour profiter des avantages du statut LMNP, cet article peut vous servir de guide.

Disposer d’un logement meublé

Pour profiter de la défiscalisation LMNP, vous devez posséder un bien immobilier déjà meublé. À noter toutefois qu’il ne s’agit pas de n’importe quel meuble. En effet, le logement doit être meublé et équipé de manière à ce que le locataire puisse occuper les lieux avec ses simples effets personnels. Aussi, pour être considéré comme un logement meublé, votre bien immobilier doit disposer au minimum des éléments suivants :

A lire également : Les spécificités de la défiscalisation immobilière pour les professionnels

  • Un lit avec une couverture ou une couette ;
  • Des rideaux ou des volets dans les chambres ;
  • Des plaques de cuisson ;
  • Un four à micro-ondes ;
  • Un réfrigérateur avec un compartiment de congélation ;
  • Des vaisselles ;
  • Des ustensiles de cuisine ;
  • Une table et des chaises ;
  • Des étagères de rangement ;
  • Des luminaires ;
  • Du matériel d’entretien ménager.

De manière générale, le logement doit contenir les meubles indispensables au quotidien si vous souhaitez profiter du statut. Il est également important de noter que pour être éligible à ce statut, vous devez générer des revenus locatifs qui ne dépassent pas les 23 000 euros TTC (Toutes taxes comprises). Heureusement, le statut vous permettra de profiter d’avantages notables, même lors de la revente lmnp fiscalité.

Lire également : Quels sont les pièges de la loi Pinel ?

Le choix du régime d’imposition

Si vous débutez dans la location meublée non professionnelle, vous devez en premier lieu vous déclarer auprès du centre des impôts dans les 15 jours suivants la livraison du logement. Dès lors, vous pourrez faire le choix de votre régime d’imposition, notamment entre le micro BIC et le réel.

En règle générale, si les loyers que vous percevez sont inférieurs à 72 600 euros HT (Hors taxes), vous serez soumis d’office au régime d’imposition du micro BIC. Ce dernier vous permettra notamment de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50 % sur vos recettes locatives dans le cadre de la location meublée non professionnelle. Il s’agit d’un régime particulièrement intéressant si vos différents amortissements et charges sont inférieurs à la moitié des revenus d’activité de LMNP. De plus, il existe un autre abattement de 71 % en ce qui concerne les activités d’achat-revente ou de fourniture de logement avec ce régime d’imposition.

Pour ce qui est du régime d’imposition réel, vous serez obligatoirement soumis à ce régime si les loyers que vous encaissez atteignent 72 600 euros HT. Si vous avez beaucoup de charges à déduire, il s’agit de la meilleure option en ce qui concerne la fiscalité. En réalité, ce régime vous permettra de profiter de la défiscalisation du déficit foncier.