Que faut-il savoir sur la caution solidaire ?

Que faut-il savoir sur la caution solidaire ?

Lorsqu’ils mettent leur maison en location, la plupart des propriétaires souscrivent à une caution solidaire. En l’absence d’assurance loyers impayés, c’est un moyen efficace pour les propriétaires de se protéger. Pour matérialiser cet engagement, le garant adresse une lettre au propriétaire. Qu’est-ce qu’une caution solidaire ? Qui peut se porter caution solidaire ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Découvrez la réponse dans le présent article.

Qu’est-ce qu’une caution solidaire ?

La caution solidaire est un document que l’on trouve dans de nombreux dossiers de bail. Grâce à elle, une personne peut se porter garante pour le locataire auprès de son propriétaire. Plus précisément, il s’agit d’une promesse de payer les dettes locatives du locataire lorsqu’il a du mal à y faire face. Si vous cherchez un modèle de caution solidaire, vous trouverez un exemplaire à remplir sur le site de Bail facile.

A lire également : Comment estimer la valeur d’un bien immobilier : comment s’y prendre ?

Comment se porter caution solidaire ?

Pour se porter caution solidaire, il faudra rédiger un acte de cautionnement en bon et due forme. Cet acte doit contenir plusieurs informations comme le montant du loyer, la durée d’engagement de la caution et bien d’autres. Il peut se réaliser sur un site de gestion locative en ligne, une application de gestion locative ou encore à travers un logiciel de gestion locative. Au préalable, le garant doit certifier qu’il a lu les clauses du contrat de location. Pour cela, le propriétaire lui donnera une copie personnelle.

Qui peut se porter garant d’une location ?

Si vous souhaitez augmenter vos chances de trouver une location, le moyen le plus simple est de demander à un proche de se porter garant pour vous. Il peut également s’agir d’un membre de la famille ou d’un ami ou encore d’un collègue. Ce garant peut également être une personne morale. Dans ce cas, le représentant de la structure doit obligatoirement bénéficier d’une autorisation du conseil d’administration de ladite structure.

Lire également : Pourquoi faut-il faire appel à un professionnel pour trouver des locaux pour son entreprise ?

Idéalement, votre garant doit avoir des revenus suffisants pour payer son loyer et le vôtre. Vous pouvez choisir une personne qui gagne au moins quatre fois votre loyer et qui est dans une situation stable. C’est-à-dire en contrat à durée indéterminée (hors période d’essai), retraité, fonctionnaire ou indépendant avec au moins deux ans d’ancienneté.

Avantages et inconvénients des cautions solidaires

L’un des grands avantages de la caution solidaire, c’est que sa rédaction peut être totalement digitalisée. Par ailleurs, ce document fait du garant un débiteur de même rang que le locataire. Ainsi, en cas de non-paiement, le propriétaire peut rapidement se faire payer par le garant.

Cependant, pour le garant, l’engagement en tant que caution est un acte lourd de conséquences. En effet, le montant dû peut rapidement devenir important, ce qui peut être gênant. De plus, en cas de litige sur une créance, le garant ne pourra pas être impartial, étant donné qu’il soutient les intérêts propres de l’acheteur.

En somme, bien qu’elle possède certains inconvénients, la caution solidaire représente un avantage considérable pour les propriétaires. Les documents juridiques comme la caution solidaire peuvent être directement remplis en ligne. Pour cela, vous pouvez par exemple vous rendre sur le site Bail facile.