Comment calculer le taux de l’assurance d’un prêt ?

Comment calculer le taux de l’assurance d’un prêt ?

Dans le but d’investir dans un projet pertinent, beaucoup de personnes qui n’ont pas de ressources financières disponibles optent pour des prêts. Pour pouvoir définir les cotisations de l’emprunteur, les structures spécialisées se basent sur une donnée : le taux de l’assurance emprunteur. Quels sont les paramètres qui sont considérés ? Quels sont les différents moyens pour le calculer ? Voici pour vous les réponses à ses interrogations.

Quels sont les paramètres pris en compte pour le calcul ?

Pour déterminer le taux qui convient à votre assurance de prêt, les experts analysent plusieurs critères. Tout d’abord, vous devez savoir qu’il existe deux types de contrats d’assurance de crédit. Le contrat diffère lorsque vous le signez dans une banque ou dans une compagnie d’assurance. Cependant, ces deux structures prendront en compte les mêmes paramètres.

A découvrir également : Comment fonctionne l'assurance d'un prêt ?

Le premier critère que les organes financiers considèrent dans ce processus est l’âge. Plus le vôtre est élevé, plus le taux de votre assurance de crédit le sera. Ensuite, vous devez fournir un dossier médical. Le but est de connaître vos antécédents médicaux et de savoir si vous souffrez d’une pathologie particulière.

En plus de la situation médicale et de l’âge, la banque ou l’assurance se renseigne sur votre situation professionnelle. Grâce aux informations fournies sur votre profession, elle évaluera les risques qui sont liés à votre prêt. La durée du contrat ainsi que le montant du prêt sont les derniers critères qui vont être analysés pour calculer le taux de l’assurance.

Lire également : Est-ce obligatoire d'avoir un syndic de copropriété ?

Quels sont les différents moyens de calcul du taux de l’assurance d’un prêt ?

Il existe deux méthodes pour calculer le taux de l’assurance d’un crédit et cela peut varier en fonction de l’organe (banque, compagnie d’assurance) concerné. Le taux peut être défini sur la base du montant de l’emprunt ou du capital restant dû.

Pour calculer le taux sur la base du capital initial, le pourcentage est fixe durant toute la période de l’emprunt. Par conséquent, les mensualités restent également les mêmes. Pour connaître les mensualités liées à votre emprunt, faites le produit du taux et du montant. Vous devez ensuite diviser ce produit par douze. Le quotient doit être divisé par le nombre de mois que couvre l’emprunt.

En tenant compte d’un montant d’emprunt de 300 000 euros qui s’étend sur trois ans avec un pourcentage à 0,4 %, vous avez :

  • montant annuel de l’emprunt : (300000 x 0,4)/100 = 1200 euros ;
  • mensualité de l’emprunt : 1200/12 = 100 euros ;
  • montant total à verser sur 36 mois (trois ans) : 100 x 36 = 3600 euros

Contrairement au taux sur la base du capital initial, le taux pour le capital restant dû varie au fur et à mesure que la dette évolue. Chaque année, les organes prennent à nouveau en compte l’âge de l’emprunteur qui augmente. Cela a un impact sur les premières cotisations qui sont un peu élevées. Après quelques mensualités, celles-ci baisseront.

Le calcul du taux sur le capital restant dû s’effectue de la même manière que le premier type de taux. Sauf qu’ici, il faut calculer à chaque fois que le pourcentage varie, et cela, en tenant du montant qui reste à cotiser.