Investir : les prix de l’immobilier neuf

Investir : les prix de l’immobilier neuf

Nombreux sont ceux qui veulent investir dans l’immobilier neuf dans le but de développer un moyen de rémunération annexe, et ainsi bénéficier d’un certain confort financier. En effet, les placements financiers dans le domaine de l’immobilier neuf sont très lucratifs si toutefois ces derniers sont bien exécutés.

Cependant, avant de sauter le pas et décider d’investir dans des biens neufs, il est conseillé de faire une étude prospective des prix des logements disponibles sur les marchés. En effet, ces derniers sont amenés à fluctuer selon l’alternance des basses et hautes saisons. Dans cet article, nous vous donnons toutes les informations nécessaires à l’exécution de vos futurs investissements dans l’immobilier neuf.

A découvrir également : Investissement et trading sur actions

L’investissement dans l’immobilier neuf, comment ça fonctionne ?

Faire l’acquisition de logements neufs présente des avantages considérables. Contrairement, aux maisons et appartements anciens, investir dans un bien meuble permet d’économiser les frais de rénovation et de limiter la consommation énergétique. De plus, investir dans des biens immobilier neufs, c’est placer son argent dans une valeur refuge qui générera par la suite d’importants gains. Afin d’avoir une idée sur les prix des appartements neufs et autres logements, vous pouvez vous référer à un programme immobilier neuf.

L’investissement dans l’immobilier neuf, qu’est-ce que c’est ?

Investir son argent dans le domaine de l’immobilier neuf consiste à faire l’achat de logements neufs et non anciens qui seront ensuite proposés à la location. Ce type d’investissement concerne les logements d’habitation tels que les maisons, les appartements et les biens aménagés spécialement pour proposer des services touristiques, mais également certains biens atypiques tels que les places de parking, les garages et les conteneurs de rangement.

A lire également : Comment devriez-vous choisir un bien immobilier ?

L’investisseur consacre une partie de son patrimoine personnel dans le but de proposer des services de location d’habitations. De cette manière, il bénéficie d’un moyen de subsistance secondaire qui viendra compléter ses principaux revenus.

Quels sont les avantages de l’investissement dans l’immobilier neuf ?

Les prix de l’immobilier neuf sont, certes, généralement élevés par rapport aux prix des biens anciens. Cependant, malgré les prix exorbitants que l’on peut rencontrer dans certaines régions, les investissements dans des biens neufs demeurent plus sûrs et plus profitables. Parmi leurs avantages, nous avons

  • Un investissement peu couteux : vous n’avez pas besoin de sommes astronomique pour faire l’achat de biens neufs. En effet, les possibilités de financement de votre investissement sont nombreuses et les crédits sont fréquemment faciles d’obtention.
  • Une rente locative : la rémunération mensuelle perçue par le propriétaire lui permet de payer les mensualités du prêt contracté. L’investissement génère alors des bénéfices sur le long terme.

En addition à cela, il existe des dispositifs tels que la loi Pinel qui ouvre droit à des facilités fiscales. Le dispositif Pinel prévoit des déductions de 12%, 18% et 21% selon la période de location. La loi Pinel n’est qu’un exemple de dispositifs prévoyant des réductions fiscales, les moyens d’optimisation fiscale sont divers et variés.

Comment se présentent les prix de l’immobilier neuf en France ?

Les prix des appartements et maisons neufs en France sont en constante hausse et, ce, dans plusieurs métropoles. Le prix du mètre carré a connu durant ces dernières années une augmentation d’environ 4,8%.

Actuellement, le prix moyen du mètre carré est de 5 200 euros pour un appartement. Ces prix explosent dans certaines villes françaises. À titre d’exemple, le prix du mètre carré à Paris est de 12 498 euros en 2021. Paris est la seule ville française dont le prix du mètre carré dépasse le seuil des 10 000 euros.

D’autres villes telles que Mulhouse, Bourges, Dijon et Metz présentent des prix plus attractifs. En effet, le montant du mètre carré dans ces régions ne dépasse pas 2 000 euros.