Qu’est-ce que le crédit hypothécaire ?

Qu’est-ce que le crédit hypothécaire ?

Ce prêt est très populaire. Il est accessible sur la condition de mise en hypothèque d’un ou de plusieurs biens immobiliers. En cas de non-remboursement, la banque se réserve le droit de saisir et de revendre le bien hypothéqué. Ce crédit est accessible aussi bien à un particulier qu’à un professionnel. La seule condition, il faut être propriétaire.

Financement de différents projets

Le prêt hypothécaire peut être accordé pour plusieurs dossiers : un crédit immobilier, de consommation, un rachat de crédit, un prêt personnel ou auto. Il fonctionne comme un crédit classique. Il est possible de le rembourser par anticipation, de moduler les mensualités. Le taux du prêt peut être fixe ou variable. En général, ce crédit est plus long qu’un prêt classique. Son montant est fixé en fonction de la valeur du bien immobilier. Vous aurez quelques indications avec un simulateur pour le crédit hypothécaire. Pour vous accorder un crédit immobilier, la banque peut exiger des garanties lui permettant de se protéger en cas de non-remboursement. L’hypothèque peut être une bonne garantie. Ce crédit permet d’obtenir des liquidités plus facilement.

Lire également : Comment financer l'achat d'un terrain ?

  • Le prêt hypothécaire n’est accordé par la banque que si vous êtes propriétaire d’un ou de plusieurs biens immobiliers.
  • La banque ne prend aucun risque. En cas de défaillance de l’emprunteur, elle peut saisir le ou les biens pour se rembourser.

Ce prêt est particulièrement rassurant pour les établissements de crédit. Placer un bien en hypothèque ne vous fait pas perdre sa propriété et son usage. Vous pouvez profiter de votre bien à votre guise tout en remboursant chaque mois la mensualité du crédit. Le prêt hypothécaire peut être souscrit pour acquérir des liquidités, pour acheter dans le neuf ou dans l’ancien ou même pour faire de l’investissement locatif. Il est intéressant de comparer les offres des différents établissements afin de choisir le taux le plus compétitif.

A lire également : Quel régime fiscal pour une SCI ?