Bretagne : pourquoi vivre en lotissement ?

Bretagne : pourquoi vivre en lotissement ?

Pour votre petite famille, vous envisagez de faire construire votre propre maison et de devenir propriétaire? Plutôt que d’acquérir un terrain isolé, pourquoi devriez-vous privilégier le lotissement ? Quels sont les avantages d’une telle solution ?

Des démarches administratives grandement simplifiées

Comme le rappelle le lotisseur professionnel breton Lotissimo, les Français plébiscitent les lotissements, tout du moins la facilité offerte par les parcelles déjà viabilisées proposées en lotissement.

A lire également : Pourquoi investir dans l’immobilier à Nantes ?

En effet, contrairement à un terrain acheté en dehors de ce cadre, vous bénéficiez d’un cadre juridique qui est particulièrement sécurisé, notamment en ce qui concerne la viabilisation. En effet, un lotisseur ne peut pas signer le contrat de vente définitif de vente d’une parcelle située dans un lotissement dès lors que celle-ci n’a pas fait l’objet d’une viabilisation.

Cette protection juridique évite à l’acheteur toute mauvaise surprise. En effet, en plus du bornage qui est lui aussi obligatoire, il ne reste plus qu’à raccorder la maison aux eaux pluviales, à l’eau potable à l’assainissement collectif, à l’électricité et au réseau téléphonique.

A lire également : Comment calculer la TVA sur marge pour les marchands de biens ?

Un emplacement qui bénéficie de toutes les commodités

Choisir de vivre en lotissement ne signifie pas pour autant vivre à l’écart de la ville ou du village. C’est même exactement le contraire puisque les familles qui désirent s’installer souhaite également trouver à proximité tout ce dont elles peuvent avoir besoin.

On pense évidemment aux indispensables commerces de proximité comme le boucher ou le boulanger. Toutefois, pour les familles, il est également important que l’école maternelle et l’école primaire se trouvent non loin de là. Si ce n’est pas le cas, il faut qu’il y ait un moyen simple et rapide de s’y rendre, par exemple via les transports en commun.

Les projets d’aménagement d’une zone à urbaniser tiennent systématiquement compte de ces nombreux paramètres. Ils sont d’ailleurs essentiels pour que la commercialisation se déroule dans un délai raisonnable. Dans le cas contraire, il est fort peu probable que les terrains trouvent preneurs.

Pouvoir maîtriser totalement l’environnement

Que ce soit par la presse ou par connaissance, vous avez forcément entendu parler de ces propriétaires malheureux qui ont construits une habitation sur un terrain isolé et qui se retrouvent au fil des années confrontés à des problèmes de vis-à-vis ou de nuisances. Il est vrai que dans le cas d’un terrain isolé, il est plus compliqué de maîtriser totalement le devenir des alentours immédiats de la construction.

Dans le cadre d’un lotissement, tout est absolument sous contrôle. En effet, les zones à bâtir sont déjà définies par les services publics et les collectivités territoriales. Les parcelles qui peuvent-être constructibles sont clairement spécifiées dans le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI).

Par ailleurs, le règlement du lotissement s’appuie sur les règles d’urbanisme que l’on retrouve dans le PLUI. Ainsi, vous connaissez à l’avance la hauteur maximum des autres bâtiments d’habitation des environs, et vous savez comment ceux-ci doivent impérativement être positionnés sur les terrains. Ces orientations sont prévues pour ne causer aucune nuisance et réduire le plus possible les vis-à-vis.

Enfin, l’aspect extérieur des maisons qui vont sortir de terre est également encadré. Couleur de la toiture ou de la façade, choix des matériaux, tout est déjà pensé pour garantir une certaine harmonie.